News

 

Rencontre au sommet de nombreux décideurs de la santé publique suisse


Vous trouverez quelques Highligts au congrès du 18 janvier 2018 dans le Newsletter ci-dessous

Newsletter SHCD 25 janvier 2018.pdf

Le chef d'entreprise – un corps étranger dans le système de santé? Inscrivez-vous!

 

Le quatrième Swiss Healthcare Day aura lieu le 18 janvier 2018 à Berne – avec des intervenants et des débatteurs de haut niveau.


Le débat sera lancé par trois exposés:
Le Dr Francesco De Meo est le gestionnaire d'hôpitaux d'Europe. CEO des Cliniques Helios, il dirige 154 cliniques de soins aigus et de réhabilitation, 133 centres de soins ambulatoires et de nombreuses autres institutions employant au total plus de 100 000 collaboratrices et collaborateurs. Helios traite chaque année 15 millions de patients et réalise un chiffre d'affaires de 8,3 milliards d'euros. Francesco de Meo parlera du rôle des hôpitaux allemands supportés par des organisations privées, de leurs rapports avec les fournisseurs étatiques de prestations médicales et de la concurrence dans la santé publique allemande.


Economiste en chef et CIO de Dreyfus Banquiers, le Dr Daniel Witschi est un spécialiste hautement qualifié des questions d'investissement et de financement. Il exposera son point de vue sur le marché fortement régulé de la santé publique suisse et se demandera si un tel système n'est pas dissuasif pour les investisseurs.

Les points de vue des élus politiques fédéraux et cantonaux promettent d'être intéressants:

Thomas Matter est conseiller national UDC et président de la Neue Helvetische Bank dans laquelle Mater Group tient une participation déterminante. Politicien libéral et professionnel des finances, il a rapidement acquis une position de force à la Berne fédérale. L'évaluation du système de santé suisse de cet expert financier enrichira le dialogue sur cette thématique.


Le Dr Gerhard Pfister est conseiller national, président du PDC Suisse et docteur en littérature et philosophie. Il passe pour un homme au langage clair qui n'hésite pas à affronter des conflits si cela lui semble nécessaire. Le 28 septembre 2017, son parti a réclamé un frein aux coûts dans la santé publique et annoncé une initiative populaire sur ce thème.


Directeur de la santé publique du canton de Berne, le conseiller d'Etat Pierre Alain Schnegg était et est toujours engagé dans la réforme de la desserte médicale bernoise. L'ancien président du conseil d'administration de l'Hôpital du Jura Bernois SA connaît parfaitement les souhaits et les besoins des hôpitaux. Dans sa charge de ministre cantonal de la santé, il est responsable de la planification et du financement.


Trois personnalités connaissant la santé publique de différents points de vue participeront à côté des orateurs du matin aux tables rondes de l'après-midi:

Robert Jan Bumbacher est président du conseil d'administration de l'hôpital universitaire de Bâle. Le processus de fusion actuellement en cours avec l'hôpital cantonal de Bâle débouchera sur une vaste exploitation occupant quelque 10 000 collaboratrices et collaborateurs avec un budget d'environ 1,5 milliard de francs. Comment relèvera-t-il ce défi et comment financera-t-il les investissements qu'exige le nouvel établissement hospitalier?


Prof Robert Leu est professeur émérite d'économie à l'Université de Berne avec spécialisation dans l'économie de la santé publique. Il passe toujours pour le meilleur expert suisse de l'économie de la santé et préside l'Entente Système de santé libéral depuis sa fondation.

Martin Schlatter occupe depuis quelques mois la fonction de CEO de la société Suisse Unilabs SA. Il provient d'une branche beaucoup moins régulée, dans laquelle le consommateur décide seul et où la concurrence régule le marché. Comment a-t-il vécu ce changement? Où voit-il un potentiel de renforcer la concurrence dans le système suisse de santé?

Comme les années précédentes, les débats seront animés par Dominik Feusi, correspondant du quotidien "Basler Zeitung" au Palais fédéral.

Le programme du 4e Swiss Healthcare Day sera publié dans quelques jours. Depuis la parution du rappel de la date, une centaine de personnes se sont inscrites. Soyez des nôtres et inscrivez-vous par courrier postal à l'adresse Swiss Healthcare Day, case postale 135, 4010 Bâle ou par courriel à info@shcd.ch.


Nous remercions nos partenaires sponsors Medtronic, Siemens Healthcare, Medisupport, economiesuisse, Drossapharm, IBSA et Medgate.

 

Mesures visant à réduire les coûts de la santé publique – le programme en 38 points du Conseil fédéral


Le Conseil fédéral a publié le 25 octobre 2017 son programme en 38 points pour réduire les coûts de la santé publique. Ces mesures se basent sur les recommandations d'un groupe international de 14 experts constitué par le DFI. Le rapport de 131 pages peut être consulté à l'adresse internet
https://www.newsd.admin.ch/newsd/message/attachments/50085.pdf

 

La commission de la santé du Conseil des Etats se prononce en faveur de la libéralisation de tarifs médicaux


Lors de sa séance des 26 et 27 octobre 2017, la Commission de la santé et de la sécurité sociale du Conseil des Etats (CSSS-CE) s'est prononcée pour une libéralisation des tarifs dans deux domaines: concernant les tarifs pour les analyses de laboratoire la commission souhaite renoncer à l'actuelle liste des analyses fixée par l'autorité et miser plutôt sur des conventions tarifaires entre laboratoires, médecins et assureurs. Par neuf voix contre trois et une abstention, elle a adopté une motion de commission (17.3969) visant à modifier la loi sur l'assurance-maladie dans ce sens. Le conseiller aux Etats Alex Kuprecht a par la suite retiré sa motion (16.3487). Ensuite, la CSSS-CE a soutenu par neuf voix contre une et trois abstentions la décision de la commission parallèle du Conseil national (CSSS-CN) de donner suite à l'in. parl. Humbel "Dispositifs médicaux figurant sur la liste des moyens et appareils. Instaurer la concurrence sur les prix" (16.419 n).

 

Motion pour un nouveau système de fixation des prix des médicaments


Avec sa motion "Système différencié pour fixer les prix des médicaments" (17.3828) déposée le 18 septembre 2017, la conseillère nationale Ruth Humbel invite le Conseil fédéral à implémenter un système différencié d'admission et de fixation des prix dans le domaine régi par la liste des spécialités.